Voyager aux États-Unis est un peu particulier parce que c’est un pays dont les états sont indépendants, donc on s’aventure dans une diversité de culture. Mais tout de même, il y a des régions qui sont un peu plus particuliers que d’autres. Nous allons voyager sur la partie côte ouest des E. U.

Les atouts des États-Unis

Sur le plan économique, les États-Unis sont encore en tête, donc c’est un pays qui a son vote envers les autres pays en grande puissance. À côté de tout cela, les États-Unis possèdent également une grande panoplie de monuments historiques qui en font leur particularité.

Quelques états à visiter

On peut parler de quelques-uns que vous devez aussi faire un tout petit détour. On en parle beaucoup dans le journal, mais la Maison Blanche est parfaite dans son infrastructure sous la signature du fameux oncle Sam. Vous l’avez sûrement entendu également du Capitole, le centre de commandement de Sénat aux E. U. New-York sous l’emprise de la statue de la liberté, Manhattan et ses gratte-ciels, Brooklyn et le fameux pont, San Francisco et tous les coins typiques de ce pays.

Si on veut se perdre dans la nature et la verdure, on part en Arizona. Beaucoup d’autres trajets sont visibles sur http://www.levoyageur.net/article-voyage-sur-la-cote-ouest-des-etats-unis-d-amerique-6-lieux-a-visiter-475.html#.XlSoaeIzZTY

Le côté ouest des États-Unis

C’est un voyage que les amoureux de road trip adorent, parce que c’est toute une aventure de folie dont l’ambiance est toujours chaude.

Notre premier itinéraire, Los-Angeles

C’est un lieu avec du monde et on découvre de loin la grande plaque Hollywood que l’on découvre dans des célèbres films. C’est très excitant, non ? En plus, c’est un lieu qui accueille des millions de touristes chaque année, donc il y a du monde, c’est sûr.

On continue sur la Californie

C’est un lieu magnifique avec un beau paysage sur le village, surtout une particularité pour l’accueil, les gens sont ouverts d’esprit et c’est une belle région. On n’oublie pas de grimper à 3 000 m d’altitude sur la montagne de Palm Spring, un lieu parfait pour ceux qui veulent oublier leur souci. On a été impressionné par les éoliennes qui alimentent cette région.

On part en Arizona

Dès notre entrée dans ce pays, on a rencontré un lapin sauvage et puis un caméléon. On s’est arrêté sur la petite Colorado et déjà, on découvre de la chaleur. Dans quelques kilomètres, on est au grand canyon et c’est juste du rêve America réalisé. Et on n’en dit pas sur l’accueil des Indiens, en restant une nuit à Utah.

Las Vegas enfin

De Utah à Las Vegas, il faut faire huit heures de route, oui, c’est énorme et avec la chaleur, c’est insupportable. Mais on est arrivée et on a le droit de visiter les casinos, même pas pour faire du pognon, mais juste pour s’amuser. Ce qui nous a fascinés est de visiter la Venise à Las Vegas, mais c’est cela la particularité de cet endroit. Et puis même si on s’est senti bizarre en quittant le lieu, on ne pouvait pas rater le spectacle de jet d’eau.

On passe au désert de Deth Valley

C’est un lieu désertique comme on dit, mais il y a des corbeaux quand même. Ce qui est un peu désagréable est qu’il fait 46 °C, donc vous pouvez le croire qu’il faut au moins deux litres d’eau. On s’est un peu perdu dans ce désert, mais c’est vraiment magnifique, et même si on ne trouve aucun endroit pour se mettre à l’abri, on y est arrivée quand même.

Avant d’arrivée à Nevada, on passe à San Francisco, tout en admirant les phoques, les pélicans et le reste. Et voilà, on a fait le voyage en 15 jours et l’album est tout simplement magnifique.